LA VITAMINE D

Savez-vous que vous pouvez faire partie des millions de personnes en déficit de vitamine D ?

Ses rôles :

  • Elle participe et contribue à maintenir un bon système immunitaire, ce qui permet de mieux lutter contre les maladies infectieuses, les maladies auto-immunes, certains cancers (sein, colon, prostate).
  • Elle facilite l’absorption du calcium alimentaire, la synthèse osseuse et la croissance des enfants.
  • Elle favorise une bonne dentition, un bon fonctionnement du coeur, la sécrétion d’insuline.
  • Elle participe aussi à la maturation des glandes sexuelles et à la fertilité et intervient dans la dépression, le psoriasis, la maladie de Parkinson.
  • Elle protégerait également les personnes âgées des chutes car elle augmente la force musculaire. On sait qu’après une première chute, la probabilité est multipliée par 20 ! Et si l’on chute avec de meilleurs os, les risques de fracture diminuent.


Toutes les recherches portant sur cette merveilleuse vitamine dont on découvre de plus en plus ses innombrables vertues, montrent paradoxalement une situation préoccupante : un déficit inquiétant pour un pourcentage important de la population.

On parle même de pandémie !

Cette carence a plusieurs origines :

L’ insuffisance d’exposition solaire sous certaines latitudes, notamment en automne et en hiver, les citadins de tous âges sont concernés par une absence d’exposition à la lumière solaire, l’habillement, le mode de vie…

Selon différentes études, environ 80 % de femmes ménopausées et 90 % des personnes âgées seraient en déficit de vitamine D.

Où trouver la vitamine D ?

La source principale et la meilleure est l’exposition à la lumière solaire, 1/4 d’heure et plus par jour selon la latitude, le type de peau.
Il est évident que l’exposition aux heures les plus chaudes est contre indiquée. Mais vous le saviez déjà !

N’hésitez pas à sortir le nez dehors tous les jours si possible, même en hiver, et faites une petite marche ! Si vous ne le pouvez pas, exposez tout de même : visage, mains, avant bras ou les bras, …. derrière votre fenêtre ou sur votre balcon !

N’oubliez pas que les crèmes solaires bloquent la possibilité pour votre peau à produire la vitamine D, donc si vous devez en mettre, sachez qu’il vous faudra une supplémentation.

L’exposition solaire synthétise la vitamine D3 grâce aux rayons UVB pour être stockée dans le foie, les muscles, le tissu graisseux.

Théoriquement ce stock + la consommation de poissons gras deux à trois fois par semaine devraient suffire.

Sachez que, plus les poissons gras sont gros, plus ils contiennent des métaux lourds et autres toxiques !
Je vous invite à privilégier les petits poissons gras (hareng, sardines, anchoix, maquereaux…)
et à vous supplémenter, surtout si votre peau connait fort peu les rayons du soleil de manière régulière.
Je vous conseille de consulter votre médecin ou un professionnel de la santé.

Le Dr Brigitte HOUSSIN, spécialiste de la vitamine D, dans son livre « Vitamine D, mode d’emploi » aux Editions Thierry Souccas, indique :

Dr Brigitte Houssin

Les dangers d’un déficit, quand et comment contrôler son taux de vitamine D, quelle dose, quelle fréquence et laquelle.

Dans la rubrique NUTRIPUNCTURE, je vous indique comment stimuler votre élan vital et recaler votre horloge biologique afin de passer un bel automne.